Le copain écolo : à quoi sert le filtre à particules ?

Il est bien connu que tout véhicule comporte de nombreux composants essentiels et nécessaires à son bon fonctionnement. Le filtre à particules ne fait pas exception à la règle. En savoir plus sur ce composant vital.

Homme conduisant une voiture dans le brouillard

Filtre à particules : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

“Comment nettoyer le filtre à particules ? Ou encore : “Comment régénérer le pièce ? Toutes ces questions sont valables lorsque l’on parle de ce composant, et nous comprenons donc vos doutes.

Mais ne vous inquiétez pas. Nous avons les réponses.

Un composant respectueux de l’environnement

Le filtre à particules est l’un des nombreux composants de votre voiture, situé dans le tuyau d’échappement. Sa fonction première est de piéger les résidus solides – nocifs pour l’environnement – générés par les moteurs diesel et, plus récemment, par les moteurs à essence.

Le pièce retient ces résidus dans un maillage intérieur. En tant que tel, il doit être vidé fréquemment pour garantir les meilleures performances possibles.

Mais comment cela se fait-il ? En brûlant ses déchets.

Ce processus de vidange porte un nom spécifique : la régénération du filtre (ne vous inquiétez pas, vous comprendrez dans un instant).

Si le filtre est en bon état, il peut retenir jusqu’à 80 % de ces substances (cancérigènes pour l’homme, car elles sont si petites et pénètrent dans notre corps par l’air).

Veiller au bon état est essentiel pour la santé de tous, y compris celle du véhicule. Mais comment le savoir ? En prenant un rendez-vous d’entretien ou en parlant à votre mécanicien.

Quand remplacer le filtre à particules ?

La santé du filtre à particules dépend également de la durée de vos trajets – vous ne devez donc pas vous contenter de trajets courts (surtout si vous avez une voiture diesel).

N’oubliez pas que les particules brûlent à des températures élevées. Si vous effectuez des trajets courts, le pièce ne peut pas atteindre la température idéale pour brûler les résidus.

Vous devriez effectuer un trajet plus long chaque semaine pour permettre au composant d’atteindre des températures plus élevées. Maintenez une vitesse comprise entre 100 et 110 km/h (62 et 68 mph). De cette manière, le véhicule atteint la température idéale pour que le filtre à particules brûle les substances malveillantes.

Le bon moment

Vous devez remplacer le filtre à particules aux alentours de 190 000 km (118 060 mph) – une étape qui concerne aussi bien les véhicules diesel que les véhicules à essence.

D’ici là, si vous mélangez des trajets courts avec des trajets longs, vous préserverez certainement la santé et le bon fonctionnement de ce composant.

Notez que certains filtres à particules utilisent une huile spécifique recommandée par le fabricant. Si c’est le cas de votre véhicule, vous devez charger l’additif directement à l’atelier.

Pièces d'une voiture démontée chez le mécanicien

Comment nettoyer le filtre à particules : 3 façons de procéder

Vous avez déjà compris l’importance de maintenir le pièce en bon état, n’est-ce pas ?

Pour que l’utilisation du composant ne compromette pas le bon fonctionnement du véhicule (dont le turbo et les pneus doivent être préservés), il doit se régénérer fréquemment.

Mais ne vérifiez pas et ne nettoyez pas le filtre à particules sans l’aide d’un professionnel. Rendez-vous plutôt chez votre garagiste de confiance pour qu’il évalue l’état de santé de ce composant.

Il évaluera ensuite le type de nettoyage à effectuer.

1. Traitement thermique

“Comment nettoyer le filtre à particules ? C’est une question fréquente.

Dans la plupart des cas, le nettoyage par traitement thermique est la solution. Un professionnel immerge le composant dans un détergent spécifique pour s’assurer que le filtre est nettoyé en profondeur – afin de pouvoir le ressouder ultérieurement.

2. Nettoyage aux additifs

Les professionnels utilisent des détergents, de l’eau sous pression et d’autres produits de nettoyage. Au fur et à mesure du nettoyage, les particules sortent du filtre, qui finit par être propre et décolmaté (puisque c’est le seul moyen pour qu’il fonctionne correctement).

3. Nettoyage par ultrasons

Enfin, le filtre à particules peut également être nettoyé par ultrasons.

Dans ce cas, les professionnels placent le composant dans une machine à ultrasons qui, grâce à ses propres vibrations et à de l’eau à haute température, extrait les particules.

C’est un moment important pour un professionnel d’évaluer l’état du filtre à particules. Malheureusement, dans certains cas, le composant ne peut plus être nettoyé parce qu’il n’est pas en bon état.

Dans ces cas-là, le professionnel devra même évaluer s’il est préférable de remplacer le composant – ce qui est le plus souvent le cas à ce moment-là. C’est la seule façon d’éviter d’affecter le fonctionnement de la voiture.

N’oubliez pas de faire nettoyer le filtre à particules tous les 100 000 km ou lorsque le voyant du moteur (sur le tableau de bord) s’allume.

Le filtre à particules peut-il être nettoyé en cours de route ?

Oui, cela peut se faire sans intervention humaine. C’est ce que nous appelons la régénération (active ou passive) du filtre à particules. Apprenez à les distinguer.

Nettoyage par régénération active

La régénération active se produit lorsque la capacité du filtre atteint sa limite – environ 45 %.

À ce moment-là, le véhicule augmente l’injection de carburant dans la combustion pour augmenter la température des gaz, ce qui brûle les résidus nocifs. À ce moment-là, vous pouvez remarquer

  • Le fonctionnement des ventilateurs de refroidissement ;
  • La désactivation du système “Start/Stop” ;
  • Une augmentation de la consommation de carburant ;
  • Une odeur différente provenant du tuyau d’échappement.

Nettoyage par régénération passive

Si vous roulez sur autoroute, la température du tuyau d’échappement est beaucoup plus élevée, de sorte que la combustion des résidus se fait naturellement (régénération passive).

Cette régénération utilise de l’Adblue, un additif spécifique. Ce liquide facilite la combustion des substances nocives à une température plus basse que celle nécessaire à la régénération active.

Vous trouverez cet additif dans un réservoir situé à côté du réservoir de carburant, qui est automatiquement mélangé au carburant à chaque fois que le véhicule fait le plein. Il suffit donc de se rendre dans une station-service pour faire le plein d’Adblue.

Qu’en est-il des voitures à essence ? Ont-elles des filtres à particules ?

Beaucoup de gens se posent cette question, mais la réponse est oui.

Le filtre à particules dans les voitures à essence a été mis en place en 2017, grâce à la norme Euro 6c.

Cette norme imposée par l’Union européenne vise à réduire les émissions de gaz polluants dans l’atmosphère (provenant des voitures à essence, qui utilisent la régénération passive). Et l’objectif est de réduire à un dixième le nombre de particules émises.

N’oubliez donc pas que tout ce qui concerne les véhicules doit faire l’objet d’un entretien minutieux et régulier. Et le nettoyage (ou le remplacement) du filtre à particules ne fait pas exception.